Le Quatuor Ébène

Pierre Colombet - violon
 Gabriel Le Magadure – violon Adrien Boisseau – alto Raphaël Merlin – violoncelle

Biographie


« Un quatuor à cordes classique qui peut se métamorphoser en un jazzband », titrait le New York Times après un concert du Quatuor Ébène. Émerveillé, le critique décrit comment les quatre musiciens ont joué d’abord Haydn et Debussy pour passer ensuite, après la pause, de leur arrangement de la musique du film « Pulp Fiction » à une improvisation sur « Spain » de Chick Corea, et finir, en rappel, par dévoiler les voix d’un excellent quatuor a cappella.

Plutôt inhabituelle dans le monde de la musique de chambre, cette voltige d’un style à l’autre peut susciter d’abord quelque méfiance, liée à l’abus du terme : « crossover » qui cache si bien le médiocre et le superflu. Pourtant avec les Ébènes, c’est autre chose : quand ils créent un projet, c’est avec goût et intégrité. Leur répertoire traditionnel ne souffre en aucun cas de cet amour pour le jazz. Et si, bien au contraire, le fait de se pencher sur « l’autre face » de la musique les inspirait aussi dans leurs démêlés avec les œuvres classiques ?

 Fondé en 1999, le Quatuor Ébène, après avoir travaillé dans la classe du Quatuor Ysaÿe à Paris, fait fureur en 2004 lors du Concours international de l’ARD à Munich où il obtient le premier prix ainsi que cinq prix spéciaux.

En 2005, le quatuor a été lauréat du prix Belmont de la Fondation Forberg-Schneider restée, depuis, étroitement liée aux musiciens. Cette fondation a réussi à leur procurer de merveilleux instruments anciens, italiens, mis à leur disposition par un particulier. En 2010, le quatuor obtient une Victoire de la musique classique.

Depuis sa création, le quatuor s'est produit dans le monde entier dans les salles et les festivals les plus prestigieux.

Les enregistrements, (Haydn, Bartok chez Mirare), puis depuis 2009 chez Virgin Classics, reçoivent les récompenses les plus convoitées et reflètent la richesse et la variété de leur répertoire et de leurs coups de coeur : Debussy/Ravel/Fauré. ; Brahms avec la pianiste Akiko Yamamoto ; Mozart, Fauré. En 2012 Fictions, mélange de jazz et d’arrangements, fait l’unanimité dans la presse internationale. Felix & Fanny, (2013, EMI), offre avec deux quatuors de Felix Mendelssohn le seul quatuor composé par Fanny Mendelssohn. Au printemps 2014, le Quatuor Ébène réalise, avec Stacey Kent, Bertrand Lavilliers et Richard Héry, l’album Brazil. En automne 2014, paraît l’enregistrement live (CD et DVD, Erato) du concert du quatuor avec Menahem Pressler : « A 90th Birthday celebration » – concert organisé à l’occasion de l’anniversaire du pianiste. En 2015-2016 les musiciens consacrent leurs CD au genre du « Lied » avec « Green (Mélodies françaises) » enregistré avec Philippe Jaroussky (BBC Music Magazine Award 2016) et avec un disque Schubert réunissant des Lieder chantés par Mathias Goerne (arrangés par Raphaël Merlin pour quatuor à cordes, baryton, contrebasse) et le quintette à cordes enregistré avec Gautier Capuçon. Un CD, « Eternal Stories », enregistré avec Michel Portal et Richard Héry à l'automne 2016 sortira bientôt à l’été 2017, les autres projets sont encore confidentiels !

Le répertoire classique fondamental pour quatuor à cordes reste sa pierre angulaire : au cours des prochaines années, il jouera tous les quatuors de Beethoven, avant d’en présenter l’intégrale en concert en 2020, et ce notamment au Carnegie Hall de New York.