Biographie


Parallèlement  à une maîtrise de linguistique anglais à l’université  d’Aix-en-Provence, Marc Scoffoni étudie au CNR de Marseille puis intègre  le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient  son prix en 2005. Il poursuit sa formation à la Guildhall School of  Music and Drama à Londres. En 2005, il est nommé révélation lyrique de  l’ADAMI et participe à l’Académie Européenne du festival  d’Aix-en-Provence (Enée dans Didon et Enée). 

 Sa carrière sur scène débute en 2007. Dès lors,  il se produit à Marseille (Yamadori dans Madame Butterfly, Salvatore  dans The Saint of Bleecker Street), à Rennes (Gasparo dans Rita de  Donizetti, M. Buff dans Der Schauspieldirektor), au Festival d’Holland  Park à Londres (Starek dans Jenufa), à Bath (Figaro du Barbier de  Séville), à Nantes (Brétigny dans Manon), à Limoges (Jupiter dans Orphée  aux Enfers), puis lors de la tournée estivale des Opéras en plein air   (Schlemil et Hermann des Contes d’Hoffmann, Dancaïre dans Carmen, puis  Sharpless dans Madame Butterfly).

 En 2011,  il intègre pour deux saisons la jeune troupe du Grand Théâtre de Genève,  où il participe notamment aux productions d’Andrea Chénier (Fléville et  Fouquier-Tinville), La Flûte Enchantée (Papageno), La Vie de Bohème  (Marcello), Juliette ou la clé des songes (l’Homme au casque, le  Marchand de sable), la création mondiale de l’opéra Jean-Jacques  Rousseau de Fénelon (Diderot et Cury), Madame Butterfly (Yamadori),  Rusalka (le Chasseur).

 Parallèlement,  il chante Zuniga dans Carmen en tournée en France, Sharpless dans  Madame Butterfly à Rennes, Rambaldo dans La Rondine à l’Opéra de Nancy,  Dancaïre dans Carmen à Nîmes, Raimbaud du Comte Ory à Brest, Fiorello du  Barbier de Séville à Saint-Etienne, et Papageno dans La Flûte Enchantée  pour les Opéras en plein air.

 En  concert, il chante les Requiem de Brahms et Fauré, et on l’entend Salle  Pleyel avec l’Orchestre National d’Ile de France, à Lausanne dans les  Carmina Burana, au Théâtre du Châtelet pour les Leçons de Musique de  Jean-François Zygel (Figaro du Barbier de Séville), à la Halle au Grains  de Toulouse avec l’Orchestre du Capitole, ainsi que pour des récitals à  Radio France (programme Schumann et Vaughan Williams).

Il  a chanté sous la baguette de chefs tels que John Fiore, Alain  Altinoglu, Paolo Olmi, Jiri Belohlavek, José Cura, Jean-Christophe  Spinosi, Alberto Zedda, Alexander Joel,  Tito Ceccherini,  Anthony  Hermus,  Jérémie Rohrer,  Giuliano Carella ... 

Pendant la saison 17-18 Marc s'est produit au Musikfest de Bremen dans Don Giovanni (Masetto), à l'opéra de Rennes dans Le Médecin Malgré Lui (Sganarelle), à l'opéra de Saint-Etienne dans Adriana Lecouvreur (Michonnet), mais aussi à l'opéra d'Avignon pour Le Pays du Sourire (Gustave) et à l'opéra de Tours dans Midsummer Night's Dream (Bottom) avant de rejoindre le Théâtre de l'Odéon à Marseille pour La Fille du Tambour Major (Robert).

La saison prochaine Marc chantera dans la Traviata au Capitole de Toulouse mais également au Théâtre des Champs-Elysées avant de retourner à Saint-Etienne pour Cosi fan lutte (Guglielmo). Il fera par la suite ses débuts à l'opéra de Zurich avec le rôle de De Brétigny dans Manon de Massenet avant de retourner à l'opéra de Tours pour Andréa Chénier.