Figaro Si Figaro La

Concert de Noël - Stabat Mater de Giovanni Battista Pergolesi - BELLAC

21/11/2019
Eglise Notre-Dame de Lorette BELLAC
10h01
12€

Figaro Si, Figaro Là présente l'ensemble STRADIVARIA sous la Direction de Daniel CUILLER et les choeurs ALLEGRA VOCE & EFICE sous la direction d'Elsie GRIFFITHS, avec le concours de Sébastien OBRECHT, ténor pour leur concert de Noël.

Elsie GRIFFITHS

Daniel CUILLER


Ensemble STRADIVARIA : Depuis 1987, STRADIVARIA - Ensemble Baroque de Nantes renoue avec la musique des grands compositeurs de l’époque baroque en restituant l’exigence historique de ce patrimoine musical. Largement plébiscitées par le public, les « cordes » de l’ensemble sous la direction de Daniel CUILLER sont à l’origine de la sonorité riche, ample, souple, jouant des couleurs et de l’harmonie, que l’on reconnaît entre toutes ! STRADIVARIA acquiert ainsi une réputation de premier plan, en France où il se produit sur les scènes baroques et classiques et dans de nombreux festivals depuis trente ans ; au Canada, en Belgique, aux Pays-Bas, en Italie, ainsi que sur les scènes les plus prestigieuses d’Asie (Japon, Chine, Vietnam, Inde). Cette réussite est naturellement illustrée par de nombreux enregistrements, issus des recherches menées par Daniel CUILLER dans les archives musicales, et salués par la critique internationale.


ALLEGRA VOCE & EFICE : Les chœurs Allegra Voce et Efice  interprèteront à l’occasion de ce concert de Noël, plusieurs extraits de la fascinante Enfance du Christ de Berlioz, sous la direction de leur cheffe de chœur, Elsie GRIFFITHS. Le 12 décembre 1850, Hector Berlioz (1803-1869) présente au public parisien un Adieu des bergers à la Sainte Famille, fragment pour chœur d’un mystère, La Fuite en Égypte, composé en 1679 par l’inconnu Pierre Ducré, maître de musique à la Sainte-Chapelle de Paris. La naïveté touchante des mélodies, les douces couleurs du chœur et la simplicité des dialogues entre les cordes et la petite harmonie ne manquent pas d’émouvoir le public parisien. Ayant enfin la reconnaissance parisienne qu’il attendait, Berlioz dévoile qu’il est en réalité le compositeur de la pièce. Il profite alors de l’effet de cette petite farce pour composer une trilogie sacrée pour solistes, chœur, orchestre et orgue, dont la partie centrale est cette Fuite en Égypte.

Sans être un fervent pratiquant, Berlioz a toujours gardé de charmants souvenirs des naïves messes de son enfance et des heureuses processions qui perturbaient avec enchantement ses calmes après-midi de printemps à la Côte-Saint-André. Il n’est donc pas étonnant de retrouver dans ses œuvres religieuses une émotion profonde et une majesté dramatique qui ne peuvent laisser indifférent.

L’œuvre est créée le 10 décembre 1854 en la salle Hertz avec un succès « spontané, très grand et même calomnieux pour mes compositions antérieures », selon les Mémoires du compositeur.

Ticket icon
Billetterie en ligne

Programme