La symphonie des oiseaux

Jean Boucault Johnny Rasse Geneviève Laurenceau Lidija Bizjak

Prochains concerts


Biographie


Le chant du coq perce le voile léger de la nuit. Dans le matin naissant, le merle noir, le rouge gorge, le pinson, la fauvette jouent tour à tour leur partition. 

Le compositeur écoute la ligne mélodique du chant, transcrit les sons en signes musicaux dans son grand livre, leur dédie un instrument de musique. 

Mozart avait un petit étourneau qui lui aurait inspiré sa sonate pour Piano N°17. Lorsque le 4 juin 1787, l’étourneau meurt, il lui composece petit poème. « Ici est mort un bien cher fou, mon petit étourneau. Mon cœur saigne à cette seule pensée... Sans doute est-il déjà là-haut pour m’inspirer de sa musique. Lorsque, à l’improviste, il s’est évanoui, il n’eut pas de pensée pour moi qui l’aimais. » 

Grand chœur au sein de l’univers, les oiseaux sont la muse du compositeur. Ils ont inspiré les plus grands musiciens au fil des siècles. Citons, parmi les plus joués, Couperin, Daquin, Rameau, Mozart, Beethoven, Schumann, Saint-Saëns, Dvorak, Poulenc et bien sûr Messiaen. Les oiseaux évoquent par la variété de leur chant la vitalité́ de la nature ils symbolisent toute la gamme des émotions et des sentiments humains : amour et fidélité́ , humilité́ et puissance, familiarité et mystère, la quête de la transcendance. 

Jean Boucault et Johnny Rasse se sont emparés du chant d’oiseau pour créer un genre musical à part entière. Ils épousent la matière sonore même du chant afin de la reproduire au plus près du cri originel. Leur interprétation étonne, suggère, elle relie l’ici et l’ailleurs, l’éphémère et l’immuable. 

Les chanteurs d’oiseaux, sans appeau aucun, font appel à des techniques primitives de chant : souffle-vois, diphonie, voix aspirée, chant trillé, sifflement haute fréquence, sifflement en bourdon, chant percussif... 

Les chanteurs offrent un registre de milliers de sonorités d’oiseaux des cinq continents. 

Avec Lidija Bizjak, pianiste, et Geneviève Laurenceau, violoniste, Jean Boucault et Johnny Rasse ont imaginé un spectacle musical qui unit le répertoire classique et l’interprétation des chants d’oiseaux du monde. Cette alliance offre une écoute autre au spectateur. 

Dans ce récit musical à quatre instruments, seront évoqués l’amour, les danses nuptiales, les rêves, la mort... Un voyage intemporel, sans frontières.